Connexion

Mot de passe oublié ?

Mot de passe oublié ?

Connexion

R-co OPAL Absolu

Diversifiés Gamme : OPAL Région : Monde EUR
FR0007027404
Morningstar Rating™
au 31/01/2024

Valeur liquidative

299.53 €

(11/07/2024)

Actif net du fonds

201.3 M €

(11/07/2024)

Performances

+1.71 %

(YTD) (11/07/2024)

Durée de placement recommandée

3 ans

Echelle de risque

2/7

Objectif de gestion

R-co OPAL Absolu est un fonds de fonds diversifié avec une orientation privilégiée sur les marchés de taux et géré de manière discrétionnaire en fonction de l'évolution des marchés et des anticipations de l'équipe de gestion. Le fonds a pour objectif de gestion d'obtenir, sur la durée de placement recommandée, une performance positive, par le biais d'une gestion discrétionnaire en OPCVM, tout en s'efforçant de ne pas dépasser, sur le même horizon, une volatilité annuelle moyenne de 5%.

Evolution de la valeur liquidative

Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir et ne sont pas constantes dans le temps. Performances nettes de frais, calculées dans la devise de référence de la part.

Evolution années civiles

Ce diagramme affiche la performance du fonds en pourcentage de perte ou de gain par an au cours des 10 dernières années par rapport à sa valeur de référence. Il peut vous aider à évaluer comment le fonds a été géré dans le passé et à le comparer à sa valeur de référence.
Date de création de la part / action : 13/10/1998
Les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures. Les marchés pourraient évoluer très différemment à l’avenir. Elles peuvent toutefois vous aider à évaluer comment le fonds a été géré dans le passé. La performance est affichée après déduction des frais courants. Les frais d’entrée ou de sortie sont exclus du calcul.
* Il est à noter, à compter du 1er février 2012, la suppression de l'indicateur de référence.

Performances au 11/07/2024

Performances cumulées Performances annualisées
10 ans 5 ans 3 ans 1 an YTD 1 mois 10 ans 5 ans 3 ans
18.76% 13.19% 0.86% 7.36% 1.71% 0.40% 1.73% 2.51% 0.29%
Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir et ne sont pas constantes dans le temps. Performances nettes de frais, calculées dans la devise de référence de la part.

Indicateurs de risque au 11/07/2024

  Ratios
Volatilité Tracking-error Ratio d'information Ratio de Sharpe
1 an 3.42% 0.8297
3 ans 4.11% -0.3403

Commentaires

30/06/2024

Le MSCI World a continué d’enchaîner les records en juin sur l’espoir que la Fed pourrait procéder à une première baisse de taux dès septembre grâce au repli de l’inflation et aux premiers signes de ralentissement économique aux USA. Lors de son comité monétaire de juin, la Fed a pourtant laissé ses taux directeurs inchangés pour la 7ème fois consécutive, justifiant cette décision par des prévisions d’inflation revues en hausse. Les projections médianes du comité monétaire ne tablent désormais plus que sur une seule baisse de taux en 2024 contre trois lors de la réunion de mars, même si la publication après la réunion de la Fed du « Core PCE » le plus faible depuis mars 2021 à 2,60% en rythme annuel a ouvert la porte à une possible deuxième baisse de taux avant la fin de l’année. Le dilemme de la Fed reste fort, car malgré le maintien des coûts de financement à leurs plus hauts en 20 ans, l’économie américaine reste robuste comme en témoignent la hausse de l’ISM des services, la poursuite des créations d’emplois et la bonne tenue des ventes de détail grâce à l’effet richesse. Cependant, le moral des ménages américains se détériore en raison d’inquiétudes sur leur future situation financière liées à la persistance de l’inflation, à des taux d’intérêt élevés et à un marché de l’emploi en phase de rééquilibrage. En zone euro, la BCE, estimant « opportun de réduire le caractère restrictif de la politique monétaire » a procédé sans surprise à une première baisse de taux en début de mois malgré des prévisions d’inflation aussi revues à la hausse. Considérant que celle-ci n’était pas encore vaincue, l’institution prône toujours le maintien d’une politique restrictive pendant le reste de l’année 2024. Les dernières statistiques en zone euro se sont révélées en deçà des attentes et renforcent néanmoins l’espoir de nouvelles baisses de taux d’ici la fin de l’année. Le MSCI World TR gagne ce mois-ci encore 3,35% en euros et progresse de 15,18% depuis le début de l’année, meilleur semestre depuis juin 2021, grâce encore aux actions américaines qui signent de nouveaux records. Le S&P 500 TR et le Nasdaq TR montent en effet respectivement de 4,85% et de 7,33% en € durant le mois, toujours tirés par les « 7 Magnifiques » qui gagnent encore 11,01% (Bloomberg Magnificent 7 TR) malgré une amorce de consolidation en fin de mois pour le titre Nvidia. Les actions de la zone euro perdent 2,72% sur le mois (Euro Stoxx TR) principalement sous l’effet de la chute de 6,42% du CAC 40, pire mois depuis juin 2021. Cette contre-performance s’explique par la décision inattendue du Président Macron de convoquer des élections législatives dans le sillage des résultats des élections européennes dont l’issue pourrait avoir des conséquences économiques délétères au regard de certains des programmes des partis en lice. Les secteurs cycliques ont particulièrement souffert en juin comme l’illustrent les reculs respectifs de 9,22% et de 6,78% des matériaux et des banques tandis que les secteurs défensifs ont limité la baisse : santé -1,60% et télécoms -1.03%. Reflétant les craintes d’une nouvelle dégradation des finances publiques quelle que soit la future majorité, les taux français à 10 ans se sont tendus de 3,14% début juin à 3,30% en fin de mois, mais surtout le « spread » avec le Bund allemand à 10 ans a bondi de 35 bp pour atteindre 82 bp le 27 juin, du jamais vu depuis 2012. Malgré la baisse de 16 bp des obligations à 10 ans allemandes, les obligations souveraines de la zone euro ont perdu 1,58% sur le mois (iBoxx Eur Sovereign) et cumulent un retard de 2,13% depuis le début de l’année. Dans ce contexte, nous avons réalisé un allègement préventif sur les emprunts d'Etats de la zone euro ainsi que sur les banques suite à la dissolution annoncée par E. Macron. Nous avons réinvesti en fin de période en diversifiant davantage au profit des actions américaines et chinoises.

Indicateur Synthétique de Risque (ISR)

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
Risque plus faible
Risque plus élevé

Les gérants

Marc Terras

Directeur de la Gestion en Architecture Ouverte

Voir sa biographie

Thomas Ayache

Gestionnaire de portefeuilles en Architecture Ouverte

Voir sa biographie

Caractéristiques

  • Code ISIN : FR0007027404
  • Forme juridique : FCP
  • Classification AMF : Pas de Classification AMF
  • Date de création : 13/10/1998
  • Société de gestion : Rothschild & Co Asset Management
  • Dépositaire : Rothschild Martin Maurel
  • Affectation des résultats : Capitalisation
  • Indice de référence : Néant
  • Valorisation : Quotidienne
  • Heure limite de souscriptions-rachats : 11h00
  • Valeur liquidative d'application : VL du jour ouvré suivant
  • Règlement (Date de valeur) : VL+2
  • Minimum de souscription initiale : 1 part(s)
  • Souscriptions ultérieures : 1 part(s)
  • Frais de gestion (maximum) : 1.08%
  • Droits d'entrée (maximum) : 3%
  • Droits de sortie (maximum) : Néant
  • Commission de surperformance : Néant

Téléchargements